Hamza Abdelhamid | Le journalisme par l'économie

Journaliste / Analyste Economique - Spécialiste de l'Algérie - Fondateur de Canalnaf Télévision

La fin du pétrole : Où va L’Algérie ?

“Nous allons célébrer le dernier baril de pétrole que nous exportons. Aujourd’hui, 70 % de notre économie ne dépend plus du pétrole et notre défi est de bâtir une économie qui ne sera jamais dépendante du pétrole et nous allons créer de nouveaux secteurs économiques. Nous promettons aux générations futures une nouvelle économie équilibrée”. L’homme ayant écrit ce message, pleins d’avenir économique et de vision futuriste ne s’appelle pas Abdelmalek Sellal ou Abdelaziz Bouteflika Cet homme s’appelle Mohammed ben Rachid Al Maktoum, l’émir de Dubaï.

Les Émirats Arabes Unis ont préparé leur avenir, du moins ils ont su qu’ils n’allaient pas vivre avec la rente du pétrole jusqu'à la fin des temps.

A l’heure ou l'Algérie subit une crise économique sans précédent, ou l'ensemble des biens de premières nécessités subissent une inflation, ou l'ensemble des crises sociétales sont bafoués, a l’heure ou l'avion Algérie survole une tempête sans pilote une réelle leçon de gouvernance et de politique économique est exposée au monde entier de la part les Émirats arabes unis. L'Algérie a toujours vécu ou du moins survécu grâce à la rente en hydrocarbures dépendant à 99 % de ses exportations. Mais cette période est révolu. Le tourisme, la technologie, la médecine, aucun secteur n'a été privilégié par l'Algérie pour l'après pétrole, aucune industrie de service dans un pays avec 1200 km de côtes ne fut étudier, au grand désarroi de tous les férus de tourisme qui voient en Algérie l'un des plus beau pays du monde. J'ai peur aujourd'hui pour cette Algérie a 75 % de jeunes, j'ai peur pour le futur de l’Algérie, des milliards de dollars furent dilapidés sans scrupule par une minorité qui n'ont aucun mérite d'être la tête de l’État. L'Algérie fonce droit dans le mur et ce n'est ni ma volonté ni moi qui le dit, mais les conjonctures économiques font que le pays subis une crises, mais je souligne ici que l'Algérie pouvez protéger ses arrières avec la rente du pétrole mais rien de cela n’a était fait. Pire l’état demande aujourd’hui a la population de se serrer la ceinture, une mascarade qui n’a que son premier ministre farceur pour l’annoncer... Je me dois d'être optimiste pour une Algérie meilleure mais je ne veux pas me mentir à moi-même. Il faut trouver maintenant une solution car le problème est posé. Doit-on créer un plan d'austérité pour l’Algérie ? Il y a un terrorisme économique à la tête de l'État que le peuple algérien a du mal à éradiquer, pire , ils le cautionnent même parfois…

Hamza Abdelhamid 18/01/2016

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Hamza Abdelhamid

Les articles et reportages du journaliste Hamza Abdelhamid
Voir le profil de Hamza Abdelhamid sur le portail Overblog

Commenter cet article