Hamza Abdelhamid | Le journalisme par l'économie

Journaliste / Analyste Economique - Spécialiste de l'Algérie - Fondateur de Canalnaf Télévision

La France sacre t-elle sa diversité pour mieux l’abattre ?

La France sacre t-elle sa diversité pour mieux l’abattre ?

Au moment même où la situation politique française semble être en péril, au moment où l’électorat français se sent trahi, blasé et désespéré des politiciens. Alors que le pouvoir de gauche en place cherche vraisemblablement à se "droitiser" toujours dans une optique électorale et de tacite réélection. La France actuelle semble divisée, idéologiquement et socialement à plusieurs niveaux. Comme chaque élection depuis plus d’une quinzaine d’années, les taux d’abstention dans les quartiers les plus populaires et défavorisés atteignent leurs apogées.

La jeunesse des quartiers difficiles ne se sent plus concernée par la politique française, pire ils ont aujourd’hui un mépris total des politiciens et de la politique. «Ils ne nous appellent que pour les urnes, ils nous voient comme des moutons à qui l’on promet des merveilles, mais une fois au pouvoir ils nous oublient aussi vite qu’ils ne sont élus » - S’exclame Ibrahim un jeune étudiant d’un quartier populaire de la cité phocéenne.

De nombreux politiciens et analystes qualifient la dualité politique en France d’UMPS, sous insinuation que la droite et gauche se base sur des idéologies similaires et qu’aujourd’hui les deux principaux parties français de la gauche et de la droite sont à la recherche d’un nouvel électorat qui semble bel et bien émergé, d’élection en élection, c’est celui de l’extrême droite. Déchéance de nationalité par-ci, nouvelle réforme sur le travail par là, la gauche en ce moment au pouvoir semble bien déterminée à marquer une rupture avec la gauche traditionnelle.

Et la diversité dans tout ça ?

Les deux grands partis au pouvoir depuis la Ve République, tentent tant bien que mal à impliquer la diversité nationale aux plus hautes responsabilités de l’État. Depuis l’ère Sarkozy, les autres Rama Yade et Rachida Dati ont occupées des responsabilités ministérielles sans jamais briller par leurs sorties médiatiques ou par des réformes révolutionnaires.

Sur en moyenne 18 ministères, 2 ministres sont issues de la diversité.

Plus récemment sous le gouvernement de Manuel Valls, la liste est plus importante, avec des ministères plus variés : l’éducation, la justice, le travail….

Les ministres sont-ils légitimes ?

La sortie de Myriam El Khomri sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin au sujet de la durée d’un CDD en dit long sur son implication dans les tâches qui lui sont confiées au sein du ministère. Une ministre se doit être informée sur son secteur de travail. Voilà qu’aujourd’hui cette dernière sort une réforme sur le code du travail, créant la halte de l’opposition et d’une grande majorité de la société civile en France. Une pétition fut même lancée avec plus de 600 000 signataires.

La France sacre-t-elle sa diversité pour mieux l'abattre ?

La question est posée, la légitimité des réformes, les autres plans d’action et l’ensemble des travaux qui émanent des ministères sont-ils réellement soumis par le ministre en question ? Ou bien ils ne font que les présenter et par la même occasion récolter les déboires, allant même jusqu’à la démission et au remaniement ? Après ? on refait la même chose ?

Aujourd’hui en France, aucun homme issu de la diversité maghrébine ou africaine n’a fait partie d’un gouvernement au grand désarroi d’une partie de la société qui souhaiterait voir une personne à qui l’on fait confiance, et qui puisse servir d’exemple à la génération à venir.

La France semble avoir un problème avec son immigration et sa diversité. Et si la légitimité de leurs plans d’action semble incertaine, le constat amer est là, la situation est telle que leurs places ne semblent être dues que pour la forme et l’image. Pour redonner espoir aux jeunes, victimes bien trop souvent de racisme, il faut leurs montrer que tout est possible en France, et qu’une personne issue de la diversité peut exceller dans des fonctions ministérielles au même titre que les autres.

À la diversité aussi d’émerger et de s’imposer pour être mis en avant pour leurs compétences et non pas pour leurs couleurs de peau.

N’avoir une place importante que pour la forme ne met qu’en péril la place légitime de la diversité en France et Dieu seul sait qu’elle est compétente et pleine de valeurs .. Un homme politique maghrébin ou africain semble faire peur à la France et aucun gouvernement depuis le général de Gaulle n'a pris l'initiative de leurs accorder une chance et de prouver leurs compétences en tant que Français avant tout.

Hamza Abdelhamid

La diversité ministérielle en FranceLa diversité ministérielle en France

La diversité ministérielle en France

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Hamza Abdelhamid

Les articles et reportages du journaliste Hamza Abdelhamid
Voir le profil de Hamza Abdelhamid sur le portail Overblog

Commenter cet article