Hamza Abdelhamid | Le journalisme par l'économie

Journaliste / Analyste Economique - Spécialiste de l'Algérie - Fondateur de Canalnaf Télévision

Al Jazeera au centre d’un jeu géopolitique au Moyen-Orient

Pourquoi la tentation d'interdire Al Jazeera reste vive au Moyen-Orient ?
 
Une nouvelle fois, Al Jazeera se retrouve au centre d’un jeu géopolitique où la liberté d’informer les populations du Moyen-Orient est perçue comme un obstacle au maintien du statu quo dans la région. Après l'ultimatum de l'Arabie saoudite au Qatar demandant tout simplement la fermeture de la chaîne de télévision (qui fait son travail avec professionnalisme), c'est au tour du gouvernement israélien de demander la fermeture du bureau d'Al Jazeera à Jérusalem.
Voici donc le gouvernement israélien et la monarchie saoudienne main dans la main contre le droit de savoir des peuples.
 
Al Jazeera est-elle devenue le bouc émissaire préféré des dirigeants du Moyen-Orient ? On serait tenté de répondre : rien de bien neuf, cela fait déjà longtemps qu’elle occupe cette position. Depuis 2011, la chaîne de télévision Qatarie qui avait fait la promotion des révolutions arabes sur ses deux antennes (arabophone et anglophone), est l’un des punching-balls favoris des gouvernements fort peu démocratiques de la région. Mais, depuis dimanche 6 août 2017, Israël est rentré à son tour dans cette danse du scalp autour du principal média moyen-oriental en demandant la fermeture du bureau d’Al Jazeera à Jérusalem et en prévoyant de couper ses transmissions satellitaires dans le pays.
 
La fermeture du média facilitera ainsi la superpuissance du poids médiatique de l'alliance AS, Israel, USA, UAE envers le Qatar accusé de soutenir le terrorisme.
 
 
Al Jazeera au centre d’un jeu géopolitique au Moyen-Orient
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Hamza Abdelhamid

Les articles et reportages du journaliste Hamza Abdelhamid
Voir le profil de Hamza Abdelhamid sur le portail Overblog

Commenter cet article